Happiness Manager p" /> Happiness Manager p" /> Happiness Manager p" /> Portrait d'Happiness Manager, Melissa : "Le plus difficile est de ne pas s'oublier dans l'épanouissement des collègues". | Magic Office
Portrait d'Happiness Manager, Melissa : "Le plus difficile est de ne pas s'oublier dans l'épanouissement des collègues".

Portrait d'Happiness Manager, Melissa : "Le plus difficile est de ne pas s'oublier dans l'épanouissement des collègues".

Temps de lecture: 
4

Melissa s'est récemment expatriée à Amsterdam après avoir travaillé en tant qu'Happiness Manager pendant deux ans chez K.M.W Conseil. Voici son portrait ! 

Bonjour Melissa, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Melissa, je me suis récemment expatriée à Amsterdam pour suivre la carrière de mon compagnon, j’ai auparavant travaillé près de deux ans chez K.M.W Conseil.  K.M.W Conseil est un cabinet d’affaires et de finance en région parisienne.

Quand et pourquoi avez-vous décidé de devenir Happiness Manager ?

J’ai commencé mon parcours professionnel en 2012 en tant qu’Assistante de Gestion. Quant à devenir Happiness Manager il y a bientôt trois ans, ce poste est venu tout naturellement et m’a plu notamment dans le cadre de développement d’une stratégie de bien-être et de performance au travail, l’organisation d'évènements etc.

Comment expliqueriez-vous le métier d'Happiness Manager à votre grand-mère ?

Je lui ai expliqué simplement que mon rôle au sein de la société est de faire en sorte que l’entreprise soit plus humaine, plus conviviale et plus efficace en étant à l'écoute des collaborateurs et en leur proposant des améliorations au quotidien, par exemple, des aménagements d’espaces de travail plus agréables, des ateliers de relaxation, des repas équilibrés, des jeux concours, fêtes d’anniversaire, événements extérieurs etc.

Elle m’a répondu que les temps changent, le monde du travail a bien évolué.

Comment savez-vous que vous avez réussi à rendre vos collaborateurs heureux ?

Quand les collaborateurs se sentent épanouis dans leur travail, et qu'ils aient envie de venir travailler chaque jour dans une atmosphère chaleureuse ou tout simplement quand ils viennent me voir en me remerciant. C’est tellement gratifiant.

Quelle est la chose que vous avez mis en place dont vous êtes le plus fier(e) ?

La récente réorganisation du cabinet. Nous avons procédé au total réaménagement des bureaux avec l’aide d’architectes d'intérieurs afin d’optimiser les espaces, apporter plus de confort aux collaborateurs et de convivialité à nos clients.

Qu'est-ce qui est le plus difficile dans le métier d'Happiness Manager ?

Le plus difficile dans le métier d’Happiness Manager est de ne pas s'oublier dans l'épanouissement des collègues.

L'outil indispensable de l'Happiness Manager ?

La bienveillance. Nous passons la majeure partie de notre temps au sein de notre entreprise et il est très important de s’y sentir comme dans une grande famille.

Le truc le plus cool dans le métier d'Happiness Manager ?

Le plus cool pour ma part est d’assurer l’harmonie dans l’entreprise en apportant mon soutien et mes idées.

Quelle a été votre plus grosse épreuve en tant qu'Happiness Manager ?

Mon changement d’environnement professionnelle. Il y a quelques années je suis passée du monde de l'architecture au monde de la finance. Mon rôle étant polyvalent, j’ai dû acquérir de toutes autres compétences pour pouvoir répondre aux demandes de mes collaborateurs. En revanche, je vois chaque épreuve comme une nouvelle opportunité de grandir. Une citation que j’aime beaucoup à ce propos de l'écrivain et Poète Fernand Ouellette « il n’y a pas de création sans épreuve ».

Quel conseil donneriez-vous à quelqu'un qui veut se lancer dans l'Happiness Management ?

C’est un métier à responsabilité avec une multitude de facettes. Evènementiel, communication, gestion administrative, ressources humaines, il faut s’adapter avant tout à la culture de l'entreprise et y ajouter sa personnalité.

Ce sera quoi l'Happiness Management dans 10 ans ?

En pleine expansion, les nouvelles entreprises s'intéressent à la question du bien-être ce qui augmente aussi la productivité, la rentabilité et la durabilité. La qualité de vie au travail est aujourd’hui un enjeu majeur dans les entreprises. Je pense que le métier évoluera dans le temps et prendra une place tout aussi importante que les autres services.

Un petit mot pour terminer ?

Cultivez le bien-être au travail. Merci! Magic Office de représenter la sphère des « Office & Happiness Manager ».

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Le monde de l’entreprise, quel monde fascinant… Si vous n’en êtes pas encore convaincu, voici quelques petits faits...Lire la suite
Comme son nom l’indique, la diffusion d’un article par les partenaires consiste à obtenir le partage d’un article de la...Lire la suite
Acheter ou louer ? Si cette question revient en force lorsqu’il s’agit de l’immobilier résidentiel, les chefs d’...Lire la suite

The Must Read List