Donner un feedback négatif à un collaborateur sans déclencher une 3ème guerre mondiale

Donner un feedback négatif à un collaborateur sans déclencher une 3ème guerre mondiale

Temps de lecture: 
4

Au travail, il est courant que l’on vous demande votre avis sur différentes questions : « qu’est-ce que tu penses de ma présentation des objectifs financiers ? », « ce serait cool d’organiser le prochain séminaire à la campagne dans ce bled paumé, non ? » ou encore « trop bien ces t-shirts rose fluo, on devrait y ajouter notre logo et en commander une centaine pour toutes les équipes qu’est-ce que tu en dis ? ». Bien entendu, à moins que vous soyez le genre de personne qui dit oui à tout (ce que nous en vous recommandons pas, ça nuit à tout le monde), il arrive que votre avis sur la question donnée soit négatif, voir fortement négatif. C’est là qu’intervient le feedback négatif.

« C’est vraiment de la m**** ton idée » n’est pas une réponse acceptable. Il va falloir faire preuve de diplomatie pour faire part de votre feedback négatif, tout en restant constructif et sans vexer votre interlocuteur. Tout cela n’est pas tâche aisée. En effet il est nécessaire de respecter quelques règles pour donner un feedback négatif en toute courtoisie. Les voici :  

Écoutez avant de parler

Rien de plus frustrant que quelqu’un qui vous donne un feedback négatif sans même avoir pris la peine de regarder/écouter/comprendre l’ensemble du travail et son contexte. Soyez attentif à ce que la personne a à vous dire, et ce afin de disposer de l’ensemble des informations nécessaires pour donner un feedback pertinent.

Donnez votre feedback négatif en privé

Donner un feedback négatif à un collaborateur devant d’autres collègues, c’est le meilleur moyen de dézinguer son amour-propre. Blessé, il sera fermé à entendre vos remarques et il gardera un goût amer de cet échange. Quand vous donnez à un feedback négatif à un collègue, faites-le en privé et le plus discrètement possible.

Par ailleurs, ne donnez pas un feedback négatif par email. Les emails sont très souvent mal compris. Faites-le en personne et dans la bonne humeur.

Commencez par un petit compliment

Ok, ce nouveau projet sur lequel on vous demande votre avis est vraiment pourri, mais est-ce que tout est vraiment à jeter ? Sûrement que non, il y a forcément une part de positif, quelque chose qui, au fond, n’est pas si mal. Vous devez rechercher ce petit point positif comme le Graal, et initier votre feedback par ce point précis. Ainsi, votre interlocuteur sera plus enclin à recevoir vos retours négatifs après avoir compris que vous également capable de repérer les points positifs.

Soyez constructif, pas destructif

Un feedback négatif ne doit pas être perçu comme une attaque par la personne à laquelle vous faites votre retour. Vous ne devez pas vous contenter de dire ce qu’il ne va pas : vous devez aussi dire comment, selon vous, il est possible de rectifier le tir.

Par exemple, ne dites pas « Vraiment pas ouf ton Powerpoint, on n’y comprend rien, et puis plus personne n’utilise les WordArt depuis 2002 mon vieux… »

Préférez « Je comprends ce que tu as voulu dire dans ce rapport, pour autant je pense que ça manque de clarté, je le dirai plutôt comme cela, qu’est-ce que tu en penses ? De plus, cette police d’écriture ne met pas en valeur ta présentation, tu devrais essayer cette typo, elle est vraiment superbe »

N’attendez pas des plombes

Quand on vous demande un feedback sur un travail, n’attendez pas des semaines avant de le donner. Vos collaborateurs risquent de perdre patiente et ne plus vous demander de retour, eux qui pourtant vous admirent et accordent une importance capitale à votre avis. Ne les décevez pas.

Les feedbacks négatifs ne doivent pas être la norme

À moins que vos collaborateurs soient vraiment nuls, ne faites pas des feedbacks négatifs une habitude. Ceux-ci doivent rester minoritaires par rapport aux feedbacks positifs que vous pouvez faire. Les gens qui ne font que critiquer deviennent vite insupportable. En outre, plus vous serez capable de faire des feedbacks positifs (ce que vous pouvez d’ailleurs faire même quand on ne le vous demande pas, cela augmentera votre capital sympathie ainsi que la confiance de vos collaborateurs), plus vos feedbacks négatifs seront pris au sérieux. Sachez faire preuve de bienveillance.

Soyez prêt vous aussi à accepter les feedbacks négatifs

Les feedbacks négatifs peuvent réellement permettre d’améliorer la performance et des différents projets. Au fond, mieux vaut être honnête avec soi-même et les autres. Mais si vous croyez vraiment à aux bienfaits de la critique (quand elle est faite de façon constructive bien entendu), vous devez vous-même être prêt à recevoir des feedbacks négatifs. Acceptez-les de bon cœur et encouragez vos collaborateurs à être honnêtes envers vous, sans vous vexer comme un pou à la moindre critique.

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Office Manager Summit, c’est le rendez-vous indispensable de tous les Office Manager en ce début d’année 2019 ! Il aura...Lire la suite
La religion est de plus en plus présente au bureau. C’est en tout cas ce qu’a révélé une étude menée par l’Observatoire...Lire la suite
Si vous avez besoin de faire traduire un document, vous allez forcément devoir faire appel à un traducteur. Dans ce cas...Lire la suite

The Must Read List