Prendre son pied au bureau

Prendre son pied au bureau

Temps de lecture: 
4

No zob in job. Oui, mais… que celui ou celle qui n’a jamais fantasmé sur un collaborateur/boss/stagiaire nous jette le premier caillou.

Profil du sex-collab idéal

Coucher avec son boss ou son stagiaire (celui de Master hein, pas celui de 6e), ça peut être excitant. Mais l’affaire Weinstein, et d’ailleurs, toutes les autres affaires, ont un peu refroidi nos ardeurs. Mieux vaut donc ne pas mélanger fesses et hiérarchie, pour éviter toute ambiguïté sur un éventuel abus de pouvoir. En clair : pour toute relation horizontale à prévoir, évitez les rapports verticaux. Coucher avec quelqu’un avec qui vous n’êtes pas en relation au quotidien peut également s’avérer une bonne idée. Il est recommandé de piocher sa conquête dans un autre service, plutôt qu’au bureau d’à côté. Sinon, bonjour le cauchemar le jour où vous aurez décidé de mettre un terme à votre idylle ! Le profil idéal : le/la collab de passage, en CDD, en remplacement ou en visite de courtoisie.

Où, quand, comment ?

Quand ?

Il y a des moments parfaits pour faire du sexe au bureau (mais si,mais si) : l’heure du déjeuner, la fin de journée et les périodes de charrettes. Bref, tous les moments où vous pourrez profiter d’un peu d’intimité (toute relative, certes).

Où ?

  • Au bureau, rien ne vaut… le bureau. Après avoir fait du ménage sur son plan de travail (pas envie de froisser le compte-rendu de réunion ou de se planter une agrafe dans les fesses), on profite de l’angle de pénétration permise par la hauteur de la table… ou alors on passe carrément sous le bureau.

  • Beaucoup mieux que la chaise fixe ou le fauteuil : la chaise pivotante. Non seulement on peut régler sa hauteur, mais elle est rembourrée et permet de varier les positions (sans se coincer le dos).

  • Le bon vieux fantasme de la photocopieuse : c’est comme la machine à laver, on ne vous fait pas un dessin. Mais par pitié : soyez adultes et résistez à la tentation de photocopier vos parties intimes.

Comment ?

Même si vous ne pourrez pas vous faire virer pour avoir fait du sexe avec un collègue tous les jeudis aprèms dans la salle de réunion B22 (on comprend maintenant pourquoi elle était toujours réservée), il existe quelques règles à suivre pour préserver sa carrière et/ou sa réputation. Déjà, on nettoie toutes les traces physiques de son passage : pas de préservatif ou de petite culotte qui traîne. Ensuite, on évite les sex-mails. Une erreur de destinataire est vite arrivée.  Enfin, on fait vite et discret. Pas de temps pour les préliminaires. Pas besoin de se déshabiller entièrement. Et on évite les vocalises.

Allez, bon courage pour votre journée de travail.

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Darwin ne travaillait que 4h par jour… Qu’est-ce que vous faites encore au bureau ?
Dans un monde hyper-connecté qui va à 100 à l’heure, les plus grands penseurs ont encore des choses à nous apprendre...Lire la suite
Silence, ça pousse (au bureau)
Pour les urbains en mal de nature, pour les néophytes qui ne savent pas ce qu’est un lombric, pour les gourmands qui...Lire la suite
Savez-vous slasher ?
Vous êtes agent immobilier le jour et danseur de salsa pro le soir ? Enseignant chercheur en physique quantique et...Lire la suite

The Must Read List