Le portrait de Aurélie "Alchimiste de la Joie©", Happiness Manager Freelance !

Le portrait de Aurélie "Alchimiste de la Joie©", Happiness Manager Freelance !

Temps de lecture: 
4

Aujourd'hui, c'est Aurélie, Happiness Manager Freelance, qui répond à nos questions pour le portrait de la semaine !

Bonjour Aurélie, où travaillez-vous ?

Je suis à mon compte ! Je me présente comme Aurélie Alchimiste de la Joie ©.

Quand et pourquoi avez-vous décidé de devenir Happiness Manager ?

J'ai un long parcours dans le tourisme et aussi en tant qu'entrepreneure, j'ai donc vu et vécu des périodes où la qualité de vie au travail était terriblement mise de côté. L'humain oublié dans son essence même. Quand j'ai découvert le métier de Chief Happiness Officer, il m'a paru évident que c'était la fonction centrale et transversale dans l'entreprise pour remettre l'humain au centre des organisations.

Comment expliqueriez-vous le métier d'Happiness Manager à votre grand-mère ?

Je prends soin des personnes qui agissent dans l'entreprise pour la rendre compétitive et rentable. Ma grand-mère était chef d'entreprise alors c'est plus facile !!!! ;-)

Comment savez-vous que vous avez réussi à rendre vos collaborateurs heureux ?

Quand on vient me dire merci ! Quand certains me glissent des petits mots ! Quand ils viennent travailler avec enthousiasme et joie et qu'ils sentent libres de venir me dire ce qui va et ne va pas et qu'il faut donc améliorer.

Quelle est la chose que vous avez mis en place dont vous êtes le plus fière ?

Dans une entreprise de l'agroalimentaire, auprès des responsables qualité qui ne se basaient que sur le taux faible d'insatisfaction comme baromètre. Je leur ai dit : et si plutôt que de regarder le taux d'insatisfaction baisser, on regardait le taux de satisfaction augmenter ? C'est anecdotique probablement mais bien souvent on nous amène à voir ce qui ne va pas plutôt que ce qui va. Pourtant quand les personnes se focalisent plus sur le positif, les comportements et les solutions se mettent en place plus simplement.

Qu'est-ce qui est le plus difficile dans le métier d'Happiness Manager ?

Toujours avoir la pêche et la foi ! ;-) Et penser à soi ! ;-)

Pensez-vous qu'il faudrait des Happiness Manager au service des Happiness Manager ?

Je ne serai le dire....en tout cas l'émulation entre CHO est essentielle à mes yeux d'où la création en début d'été du Collectif Humain des Organisations que nous avons créé à plusieurs CHO : Angelika Mleczko, Nathalie Forestier, Alexis Dutheil, Matthieu Dubourg, François Xavier Coulon; Sarah Macheboeuf, Juliana Dethune et Laurent Chastagner. Notre volonté est de faire connaitre les missions du CHO et de le valoriser ! Du coup nous avons créé une belle émulation ensemble pour avancer individuellement et collectivement.

L'outil indispensable de l'Happiness Manager ?

En tant que CHO externalisé, je dirai que selon l'entreprise où j'interviens ça varie.

Le truc le plus cool dans le métier d'Happiness Manager ?

La diversité et la richesse des missions.

Quelle a été votre plus grosse épreuve en tant qu'Happiness Manager ?

La période que nous vivons....toutes les cartes sont rebattues....

Quel conseil donneriez-vous à quelqu'un qui veut se lancer dans l'Happiness Management ?

Aimer les gens !

Ce sera quoi l'Happiness Management dans 10 ans ?

Ce sera incontournable et central !

Un petit mot pour terminer ?

Les Hommes et les Femmes dans les entreprises sont le premier capital, prenons soin d'eux pour prendre soin de nos entreprises et de leurs résultats. Les machines ne pourront pas remplacer l'homme...

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Sonia, Office Manager Freelance, a répondu à nos questions :) Découvrez son portrait ! Bonjour Sonia, où travaillez-...Lire la suite
Lou, Office Manager & Mojo chez Dare.Win, une agence de communication spécialisée dans l'entertainment, répond à...Lire la suite
Meero, c'est l'entreprise qui simplifie la vie des photographes indépendants et leur permet d'obtenir des missions...Lire la suite

The Must Read List