Le futur du travail et l’impact sur le métier d’Office Manager

Le futur du travail et l’impact sur le métier d’Office Manager

Temps de lecture: 
4

Le monde du travail évolue vite, très vite, plus encore aujourd’hui de par les différentes crises que nous traversons. Les entreprises doivent donc s’adapter à ces changements ! Heureusement, elles peuvent s’appuyer sur leurs Office Manager, toujours là pour leur sauver la mise ! Découvrez nos prédictions en ce qui concerne le futur (proche) du monde du travail, et l’impact sur le métier d’Office Manager.

Le télétravail pour tous (ou presque)

Les grèves, le coronavirus… s’il y a bien une chose que ces crises nous auront apprise, c’est qu’il est possible de travailler depuis chez soi. Si le télétravail était déjà courant dans bon nombre d’entreprises, il est évident qu’il s’est largement généralisé ces derniers mois dans toutes les entreprises où la pratique était possible (à savoir, grosso modo, dans les entreprises du tertiaire). La tendance va continuer après ces crises, et il y a fort à parier que le télétravail ne sera plus uniquement une pratique exceptionnelle que l’on pratique parce que je m'sens pas très bien aujourd’hui ou parce que je dois emmener mes gosses au tennis le mercredi aprem. On pourra faire du télétravail beaucoup plus souvent, beaucoup plus facilement.

L’impact pour l’Office Manager : L’Office Manager doit pouvoir continuer d’être le garant de la culture de l’entreprise, même avec des collaborateurs à distance. Il devra donc adapter les pratiques, les process, et favoriser au maximum les échanges à distance.

Des entreprises sans bureau

Suite logique de la démocratisation du télétravail, mais dans sa version extrême : les entreprises sans bureaux. Avec les technologies actuelles : stockage cloud, plateformes de vidéos conférences, applications de messagerie, il est possible de faire tout ou presque à distance pour beaucoup d’entreprises. La question de payer pour des bureaux quand cela n’est pas 100% nécessaire va donc de plus en plus se poser. Aujourd’hui, il existe déjà des entreprises qui ne possèdent pas de bureaux et dont tous les collaborateurs travaillent à distance : Buffer, Basecamp ou Citrix par exemple. Apparemment ça se place plutôt bien. Il est clair que toutes les entreprises ne peuvent pas se permettre de ne pas avoir de bureaux, cela restera donc une tendance marginale, qui prendra néanmoins de plus en plus d’importance.

L’impact pour l’Office Manager : l’impact est très similaire à celui de la démocratisation du télétravail, mais dans une version plus poussée. Les challenges en termes de culture d’entreprise seront donc d’autant plus importants pour l’Office Manager. Dans cette situation, c’est tout le métier qu’il faudra réimaginer. Mais l’Office Manager est habitué aux challenges, et nul doute qu’il saura relever celui-ci avec brio.

Les teambuildings et les séminaires prendront aussi une importance d’autant plus capitale, étant donné qu’il s’agira des rares occasions où les collaborateurs pourront se rencontrer « en vrai ».

Le travail flexible largement répandu

Comme nous venons de le voir, nous travaillerons a priori de plus en plus depuis chez nous, ou même depuis un coworking, le café du coin etc… Mais nous devrions également assister à une plus grande flexibilité en ce qui concerne les horaires de travail : fini le 9 à 6, chacun sera libre de travailler quand bon lui semble. Certains sont plus productifs le matin, d’autres le soir. Donner plus de flexibilité en matière d’horaires permettra donc à chacun de travailler au mieux et de favoriser l’équilibre vie pro/vie perso : on peut aménager son emploi du temps en fonction de ses activités parallèles. Seul limite à cela : il faudra toutefois pouvoir se rendre disponible lors des réunions organisées à distance. De la flexibilité, oui, mais il ne faut pas pousser mémé dans les orties.

L’impact pour l’Office Manager : bon nombre d’Office Manager œuvraient déjà pour la mise en place du travail flexible, ils y sont déjà bien préparés. Pour les autres, il s’agira encore une fois de renforcer la communication à distance et de faciliter l’organisation du travail d’équipe quand tout le monde ne travaille pas forcément en même temps. Enfin, la création d’une culture de la confiance est primordiale, chacun étant responsable de ses propres horaires, et n’étant pas jugé par le reste de l’openspace lorsqu’il arrête le travail à 16h30.

Une hiérarchie de plus en plus plate

Une tendance qui existe depuis plusieurs quelque temps et qui devrait se développer dans les années à venir est celle de la hiérarchie plate, avec de moins en moins d’échelons de hiérarchie. Le pouvoir de décision est dans les mains des collaborateurs. Au final, chacun se responsabilise et donne son maximum pour la cause de l’entreprise. Bien sûr, il y aura toujours ou presque une hiérarchie, mais celle-ci sera beaucoup plus plate et proche des collaborateurs.

L’impact pour l’Office Manager : le pouvoir de décision étant désormais mieux réparti, il sera important d’organiser au mieux la prise de décision et d’orchestrer cette nouvelle « démocratie » dans l’entreprise.

Le métier d’Office Manager est un métier qui demande une forte prise d’initiative, cette prise d’initiative devrait être facilitée avec un pouvoir de décision plus fort.

La gig-economy

Désolé, il n’existe pas vraiment de terme francophone pour ce phénomène, mais pour faire simple, il s’agit de l’essor des travailleurs indépendants et sous-traitants, payés à la tâche et non au mois, et travaillant pour plusieurs entreprises. Si le terme est souvent utilisé dans un contexte péjoratif, pour parler des métiers précaires tels que les coursiers d’applications de livraison de repas à domicile, il concerne aussi toute l’industrie Freelance ! Les Freelances seront de plus en plus nombreux, tout comme les entreprises qui travaillent avec.

L’impact pour l’Office Manager : l’Office Manager devra faciliter la collaboration entre les Freelances et les salariés. Un Freelance ne fonctionne pas de la même façon qu’un salarié classique, il faudra donc revoir les modes de fonctionnement, et assurer malgré tout l’intégration des Freelances dans l’entreprise. Certaines boîtes ont déjà créé un poste pour ce type de mission : le Chief Freelance Officer. Mais dans bon nombre d’entreprises, c’est l’Office Manager qui endossera cette casquette.

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

6 raisons pour lesquelles vous devriez instaurer le travail flexible dans votre entreprise
Déjà, commençons par définir ce qu’on entend par travail flexible. Le travail flexible, c’est la possibilité pour les...Lire la suite
Comment penser votre bureau comme un parc d'attraction
A l’heure où les mots-clés du monde de l’entreprise sont rigueur, optimisation et rentabilité, les enjeux deviennent...Lire la suite
Comment empêcher la nourriture gratuite au bureau de vous tuer
Selon une étude , 30% des employés considèrent que l’accès à la nourriture contribuent activement à leur bien-être en...Lire la suite

The Must Read List