Comment fixer son prix d’Office Manager Freelance

Comment fixer son prix d’Office Manager Freelance

Temps de lecture: 
4

Pas toujours évident de fixer son prix d’Office Manager Freelance : on peut être tenté de facturer trop bas, en espérant gagner un max de client, au dépens de ses revenus, ou au contraire de facturer trop cher tout en ressentant un manque de légitimité. Le plus souvent, l’Office Manager Freelance base ses prix sur la base d’un TJM (Taux Journalier Moyen), tout comme les Freelances d’autres domaines. Alors comment définir son TJM ? On vous donne quelques pistes pour fixer le juste prix quand on est Office Manager Freelance

Un point sur vos expériences s’impose

Si vous vous lancez en tant qu’Office Manager, il y a fort à parier que vous avez déjà occupé ce type de poste en tant que salarié. Si oui, depuis combien de temps ? Avez-vous une certaine expérience dans le domaine, expérience que vous pourrez valoriser dans vos prix ? Avez-vous fait des études pour y parvenir ? Avez-vous déjà mis en place des projets grandioses dans d’autres boîtes ?

Prenez-en compte tous ces facteurs pour définir votre TJM, il serait dommage de vous brader alors que vous êtes un(e) champion(nne).

Des expertises particulières ?

Le métier d’Office Manager est très large et très polyvalent: l’Office Manager touche à tout. Mais y a-t-il un domaine dans le métier dans lequel vous avez une expertise beaucoup plus approfondie ? Une spécialisation en comptabilité, en gestion de la paie, ou en Happiness Management ? Un logiciel complexe que vous maîtrisez sur le bout des doigts ? Si oui, vous pourrez mettre en avant ces expertises et les utiliser pour justifier un TJM plus élevé lors de missions où ces expertises apportent une grande valeur ajoutée aux clients.

Un petit benchmark s’impose

L’étape indispensable pour fixer son TJM : faire une petite étude sur les prix pratiqués par les autres Office Manager Freelance. Combien facturent-ils une journée de travail ? Faire un petit benchmark sur les plateformes de Freelancing, comme Malt, et chercher des profils similaires au vôtre peut vous donner quelques billes.

Pour information, lors de notre enquête « Le salaire des Office Manager », les Freelances qui avaient répondu pratiquaient un TJM moyen (Taux journalier Moyen, petit rappel) de 265€. Mais cette moyenne ne tient pas compte des spécialités, des expériences etc… ce n’est donc qu’un indicateur. Ajoutez-le à votre équation mais tenez compte d’autres variables.

L’offre et la demande

Devenir Office Manager Freelance, c’est aussi rentrer dans l’économie du Freelancing, et donc de la loi de l’offre et la demande. Un peu comme dans tous les business finalement. Si énormément de Freelances font la même que vous, sans que vous vous distinguiez de ceux-ci par certaines compétences particulières, et que la demande des entreprises est faible, le marché ne joue pas en votre faveur.

A contrario, si vous parvenez à vous distinguer de la « concurrence » (oui le mot est fort mais vous voyez l’idée) et que vous proposez des prestations particulièrement recherchées, c’est tout bénef pour vous ! Mieux vaut être un gros poisson dans une petite mare que l’inverse. 

Des frais à prendre en compte

Quand vous dites à vos potes Moldus (entendez par là non-Freelance) que vous facturez 350€ la journée de travail, ceux-ci trouvent ça énorme. Il est vrai que si l’on compare à un salaire CDI, ça paraît énorme. Mais n’oubliez pas que vous devez tenir de nombre de frais : charges URSAAF, déplacements si votre mission a lieu chez le client, connexion internet, matériel informatique, coworking, assurances, mutuelles, congés payés, formations etc… Tout de suite, ça permet de relativiser non ? Raison de plus pour ne pas se brader.

Des prix trop bas, ça paraît louche

Quand vous allez acheter des fringues, une enceinte portable ou une tondeuse, et que vous voyez des prix très bas, vous vous dites que la qualité n’est pas au rendez-vous ? Dites-vous que pour les entreprises qui cherchent un Freelance, c’est pareil. Un profil avec un TJM trop bas peut vite être catégorisé « trop débutant », sans pour autant que cela soit le cas. Pratiquez un TJM qui reflète véritablement votre valeur. Et si certaines entreprises cherchent un Office Manager avec pour seul critère un coût le plus bas possible, gardez-en tête qu’il ne s’agira pas là des meilleurs clients, loin de là.

La formation : la clé

Pour pouvoir augmenter ses prix se former est indispensable. Un nouveau logiciel de paie arrive dans 90% des entreprises ? Formez-vous. Une nouvelle compétence d’Office Manager est ultra demandée par certaines startups ? Formez-vous. En Freelance, vous devez trouver le temps et l’énergie pour vous former en permanence : le jeu en vaut la chandelle.

Votre TJM peut s’adapter

N’oubliez pas qu’un TJM est indicatif : il sert à donner un ordre de grandeur, mais rien ne vous empêche de pratiquer un TJM plus haut ou plus bas selon les projets. Si une entreprise vous propose un projet à long terme, que vous sentez que vous allez vous éclater, vous pouvez être plus souple sur votre TJM. A contrario, si c’est un projet très court, sur lequel vous avez une appétence moyenne, ne faites pas de concession (ou refusez le projet).

Enfin, n’oubliez pas que votre TJM évolue avec le temps : vous allez gagner en confiance, en expérience, en compétences… A priori vôtre TJM devrait donc augmenter avec le temps !

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Que statut choisir pour devenir Office Manager Freelance ?
Quand on souhaite se lancer en tant qu’Office Manager Freelance, une question fatidique arrive rapidement : quel statut...Lire la suite
Comment augmenter ses tarifs quand on est Office Manager Freelance ?
Si vous exercez le métier d’Office Manager en Freelance, vos tarifs ne sont pas voués à rester indéfiniment les mêmes...Lire la suite
Evénement : "Office Manager freelance : tout ce qu'il faut savoir avant de se lancer !"
Vous êtes Office Manager et vous souhaitez vous lancer à votre compte ? Voici l'événement qu'il vous faut ! "Office...Lire la suite

The Must Read List