Comment encourager son boss à déléguer

Comment encourager son boss à déléguer

Temps de lecture: 
4

Office Manager, la plupart d’entre vous croulez sous les demandes de vos collaborateurs, et votre boss. La question d’encourager votre boss à déléguer ne se pose donc pas vraiment : il le fait déjà très bien, voire même un peu trop.

Mais dans le cas contraire, quand on a affaire à un boss qui a du mal à déléguer, la situation peut rapidement devenir frustrante. On peut avoir l’impression que son boss ne nous fait réellement confiance, qu’il doute de nous, qu’il pense que les tâches seront mieux effectuées par lui-même. C’est là un problème récurrent chez de nombreux dirigeants, et même chez les managers au sens large.

Au final, on ne sent pas vraiment à sa place, et le travail d’Office Manager perd de son sens. Alors comment réagir quand on a affaire à ce type de boss, et comment l’encourager à déléguer ?

À quel type de boss « j’veux pas déléguer » avez-vous affaire ?

Celui qui pense qu’expliquer comment faire va prendre plus de temps que le faire

Votre boss pense que pour vous apprendre à faire une tâche X, il aura besoin de 1 heure pour vous former, puis 1 heure pour corriger vos erreurs. 2 heures en tout, alors qu’il « aurait pu le faire les doigts dans le nez en 20 minutes ».

Oui mais voilà, dans deux semaines, il lui faudra refaire cette tâche à nouveau. Vous former lui prendra certes 2 heures, mais vous serez ensuite autonome, et il gagnera de précieuses minutes chaque mois. Ne dit-on pas « Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour, si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours ». ?

Celui qu’il pense qu’il le fera mieux que vous

Ceux-là sont souvent des perfectionnistes. Ils n’ont confiance qu’en eux-mêmes : ils apportent une attention telle aux détails, que selon, personne n’est capable de faire aussi bien qu’eux. Quand bien même ce type de boss vous délègue une tâche, il ne manquera pas de vous micro-manager et de bondir à la première erreur. Ce qui lui permettra ensuite de justifier pourquoi justement, il ne délègue pas.

Celui qui pense que vous n’avez pas le niveau de connaissance nécessaire

Certains boss ont de mauvaises expériences en matière de délégation, et c’est donc logique qu’ils soient plus frileux. Ils sont particulièrement peu enclins à vous confier des projets complexes, avec une certaine importance, de peur que ça foire. Le problème alors est : que ce sera passera-t-il si un jour, ce boss est malade, ou pour une raison X ou Y ne peut pas travailler ?

La centralisation des connaissances chez une seule personne représente un véritable risque pour l’entreprise, et le savoir doit être diffusé au maximum chez les personnes concernées.

Celui qui pense qu’il est payé pour ça

Votre boss lui aussi reçoit un salaire de l’entreprise (oui oui), il pense donc qu’il doit lui-même faire le travail pour justifier sa (faramineuse) paye. Oui mais voilà, un boss est là pour s’assurer que le travail est fait, et pour mettre à disposition à ses collaborateurs les conditions nécessaires. Mais pas pour vous voler votre job d’Office Manager.

Quelles stratégies appliquer ?

Comprenez le pourquoi du comment

Nous venons de le voir : il existe différents profils de boss frileux quant à la délégation, et notre liste n’est pas exhaustive, il existe bien entendu d’autres cas. La première étape est de comprendre à quel profil vous avez affaire, afin de réagir de la façon la plus adaptée.

Vendez les bénéfices

La stratégie la plus simple consiste d’abord à montrer quels bénéfices votre boss pourrait obtenir en apprenant à vous déléguer des tâches. Et ces bénéfices sont multiples : gain de temps, d’efficacité, meilleure productivité. Montrez que vous voulez aider et qu’en tant qu’Office Manager, vous avez un rôle important quant au succès de l’entreprise.

Montrez que vous sachez ce que vous faites

Si vous avez affaire à un perfectionniste ou à un boss qui a peu de confiance en vous, prenez les devants en montrant de quoi vous êtes capable. Si vous voulez travailler sur un sujet donné, comme la mise en place d’un nouveau process interne par exemple, commencez l’air de rien à travailler dessus, afin de présenter vos premiers travaux à votre boss.

Lorsqu’il aura vu que vous êtes tout à fait capable de gérer ce sujet de façon autonome, il sera beaucoup en confiance pour vous le donner.

La stratégie des choix multiples

Évitez de demander simplement à votre boss « Comment je peux t’aider ? ». Soyez beaucoup plus spécifique et posez plutôt la question sous cette forme : « Tu préfères que je travaille sur le sujet A, le sujet B ou le sujet C ? ». Ainsi, il sera plus compliqué pour votre boss de vous refuser de travailler sur 3 différents sujets, que si vous lui aviez simplement demandé comment l’aider.

Petit point d’attention

Vous savez maintenant comment encourager votre boss à déléguer davantage. Cependant, allez-y molo, gardez en tête qu’il est toujours plus facile d’avoir un boss qui refuse de déléguer, plutôt qu’un boss qui délègue tout et n’importe quoi.

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Les meilleurs patrons du monde
Si vous êtes un manager, un superviseur ou un chef d’entreprise, vous savez probablement que l’enjeu est surtout d’être...Lire la suite
3 types de boss à la c** et comment les gérer
Vous avez forcément déjà eu l’occasion de travailler avec un boss à la c**. Que ce soit dans votre poste actuel ou dans...Lire la suite
"Chère mamie, je suis Office Manager !"
Vous avez du mal à expliquer votre job d'Office Manager à votre grand-mère ? Découvrez notre lettre à lui adresser ;)...Lire la suite

The Must Read List