"Cher(e) boss, je me casse !"

"Cher(e) boss, je me casse !"

Temps de lecture: 
4

C’est décidé, vous changez d’entreprise ! Ça fait maintenant plusieurs années que vous êtes Office Manager dans cette boîte, et vous avez envie de changer d’air, découvrir de nouveaux horizons et travailler avec de nouvelles personnes. Vous vous sentez prêt, sauf concernant un point : comment l’annoncer à votre boss. Vous anticipez sa réaction et vous n’êtes pas tout à fait à l’aise à cette idée.

Savoir annoncer à son boss que l’on quitte son job est presque aussi important que de se faire embaucher. Si votre expérience dans l’entreprise s’est avérée désastreuse et que vous avez à de nombreuses reprises réfléchie à la meilleure manière d’assassiner votre boss, vous pourriez vouloir montrer votre haine à votre employeur et vous défouler lors de l’annonce de votre démission. Mais attention, quitter son entreprise de la sorte pourrait s’avérer dangereux si un potentiel employeur décide d’interroger votre ancien boss. Et quand, au contraire, on a été heureux dans son boulot, annoncer qu’on le quitte peut s’avérer tout aussi difficile, voire encore plus.

Alors quelle est la bonne façon de dire à son boss que l’on se casse ? On vous donne quelques astuces pour gérer cette situation parfois délicate.

Faites-le avec élégance

Même si vous aviez horreur de votre boss ou de votre N+1, et que vous le détestiez au plus haut point, il n’y a pas grand-chose à gagner à être négatif et à cracher toute la haine enfouie en vous lors de l’annonce de votre démission. Si un employeur vérifie vos références, peu de chances que votre ancien boss donne alors sur vous un avis favorable : vous risquez surtout de prendre cher. Les employeurs ont tendance à prendre le parti des anciens managers plutôt que des candidats en ce qui concerne la vérification des références.

Ce que vous dites lorsque vous quittez l’entreprise pourra être mentionné à vos employeurs potentiels, et la négativité ne vous donnera pas une recommandation positive. Pour calmer vos nerfs, faites des sports de combat, allez dans un stand de tir, ou frappez la première personne venue, mais par pitié, ne rejetez pas votre haine à ce moment crucial. Dans la mesure du possible, quittez votre travail avec élégance.

Remerciez votre boss pour l’opportunité qu’il vous a donnée

Votre boss vous a fait confiance, alors sachez exprimer votre gratitude pour votre emploi actuel. Remerciez-le pour les nouvelles compétences que vous avez pu acquérir lors de ce job, pour les missions plus ou moins passionnantes sur lesquelles vous avez travaillé, ou encore pour les opportunités d’évolution qui vous ont été données.

Expliquez, au moins brièvement, pourquoi vous partez

Donner à votre boss une explication du pourquoi du comment vous partez. Pas forcément besoin d’entrer dans les détails et de donner toutes les caractéristiques du nouvel emploi que vous visez ou de votre nouvelle activité, mais sachez aborder le sujet de manière générale. Si vous êtes Office Manager, vous pouvez expliquer que vous avez lors de cette expérience, pris goût aux Ressources Humaines , et que vous avez décidé de vous orienter en basculant vers un poste 100% RH. Une multitude de raisons peuvent expliquer un changement de job : rejoindre sa moitié dans une autre ville, reprendre les études, choisir de vivre dans une ville avec une météo moins dégueulasse… Si vous quittez votre entreprise uniquement parce que vous ne pouviez pas supporter la tête de votre boss, évitez de donner cette explication et inventez un mensonge crédible.

Proposez votre aide dans la période de transition

Un Office Manager connaît tout sur l’entreprise, ainsi si vous annoncez à votre boss que vous quittez le navire, il risque d’être pris de panique : son entreprise risque-t-elle de s’effondrer si votre remplaçant(e) n’est pas à la hauteur ? Sachez le rassurez sur ce point, et proposez votre aide pendant la personne de transition. Vous pouvez participer au process d’embauche de la nouvelle personne, en sélectionnant vous-même les CV, et pourquoi pas en assistant aux entretiens d’embauche accompagné de votre boss. Faites en sorte de former la nouvelle personne pendant au moins deux semaines, le temps que celle-ci s’acclimate à l’entreprise et aux process. Enfin, vous pouvez indiquer que vous êtes ok pour répondre aux questions du remplaçant, par mail ou par téléphone, pendant une certaine période (si le/la remplaçant(e) vous appelle 15 mois après votre départ, en revanche là il y a un problème).

Donnez la date à laquelle vous souhaitez partir

Pour éviter tout quiproquo, indiquez à votre boss la date à laquelle vous souhaiteriez partir. Si vous êtes actuellement sur un gros chantier, qu’il sera compliqué de passer à une nouvelle personne, faites-en sorte de terminer avant votre départ. Si vous n’êtes pas d’accord sur la date de départ, sachez faire preuve de diplomatie pour trouver un compromis qui convient aux deux parties.

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Ça y est. Après avoir passé 2 semaines à siroter des cocktails frais au bord d’une plage en Espagne ou sur la terrasse...Lire la suite
Si vous êtes comme la plupart des terriens, gérer votre temps au boulot peut être un véritable casse-tête. De plus,...Lire la suite
En général, il a lieu tous les 6 mois : l’entretien de performance. Vous êtes évalué sur votre travail des 6 derniers...Lire la suite

The Must Read List