5 médicaments pour guérir de la réünionite Aigue

5 médicaments pour guérir de la réünionite Aigue

Temps de lecture: 
4

C’est dans quelle salle la réunion ? Je croyais qu’elle était au 3e ! Ah c’était ce matin ? Au 1er ? Ayons une pensée pour tous ceux qui entrent en réunion sans connaître l’ordre du jour, sans savoir le temps qu’elle durera, sans même deviner où elle se tient ! Le paper-board, les slides, la visioconférence, la voisine qui envoie des sms… la réunion sans écoute, sans attention, sans but est aussi répandue qu’inutile, aussi longue qu’ennuyeuse. Les salariés français passeraient un tiers de leur temps dans ces brainstormings et ces débriefings. Mais comment guérir la réunionite aigüe ?

#1 Le "StrayToThePointAlgan"

Alerte aux clichés : ils ne mélangent pas partage d’informations, prises de décision et échanges informels. Ils ne se mettent pas à 10 autour d’une table pour choisir le fournisseur de café. Ils n’ont pas le goût de la digression. Pour Olivier Gelis, DG de Robert Half International France, ces stéréotypes ont une part de vérité. « Comme dans toute entreprise américaine, les réunions commencent à l’heure ». Exit donc les 20 minutes de retard parisiennes…

#2 Le "Maitrisedutemprane"

Sérieusement, adoptez définitivement le « scrum » ou la « mêlée ». Optez pour des réunions debout de 10 minutes avec des cycles courts. Elles sont légion dans le monde des start-ups et dans l’univers du web, ce qui est généralement bon signe !

#3 Le Pragmatan

Elles sont « invertébrées » (sans structure), « maniaco-procédurières » (primauté à la forme sur le fond) ou « volcaniques » (rythmées par des affrontements manifestes). C’est le diagnostic que dresse Didier Noyé des réunions en France. Ce consultant et formateur au sein du cabinet Bernard Julhiet, auteur de « Réunionite : guide de survie », propose un guide destiné à soigner cette pathologie de l’entreprise. Principal mot d’ordre : le pragmatisme.

#4 Le Participacetol 

Vous voulez favoriser l’émergence d’idées novatrices ? Donnez-vous les moyens de vos ambitions. Plutôt que de multiplier les réunions, enfermez-vous deux jours de suite dans une salle avec des poufs, des tables hautes, des pizzas, des paperboards… Osez le « Creativ’Lab » pour stimuler la créativité et réservez les réunions aux sujets « carrés ».

#5 Le Boomerang en gélule 

Cette question est un genre de « vade retro satanas » que vous vous permettrez d’asséner à l’instigateur de la réunion (quand ce n’est pas le boss, parce que voilà). Cette maïeutique préliminaire va tuer dans l’œuf tout projet de regroupement sans but. Une fois sur deux, le coupable sera bien embêté !

Pour finir, voici la vidéo qui illustre parfaitement ces propos. Du pur génie que vous avez certainement déjà vu ... lorsque vous étiez dans une réunion chiante :)

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Dans l’objectif de solliciter l’adhésion des collaborateurs et de les impliquer dans l’évolution de l’entreprise, le...Lire la suite
Les Office Managers et Manageuses sont sans doute les salariés de l'entreprise aux spectres les plus larges. C'est...Lire la suite
Meilleur employeur de l'année, meilleure performance RSE, meilleure campagne marketing ... il n'y a que pour les...Lire la suite

The Must Read List