Tout ce qu’il faut savoir sur le CPF (Compte Personnel de Formation)

Tout ce qu’il faut savoir sur le CPF (Compte Personnel de Formation)

Temps de lecture: 
4

La formation est hyper tendance. Tout le monde veut continuer à se former tout au long de sa carrière, voire de SES carrières ! Vos collaborateurs vous ont récemment sollicité pour vous poser des questions sur la formation, mais connaissent-ils seulement leurs droits ? En tant qu’Office Manager, vous pouvez les renseigner au sujet du CPF, un compte de formation ouvert à tout public. Alors voici, sous forme de Q&A, les réponses à toutes les questions que peuvent se poser les salariés à propos du CPF.

Le CPF c’est quoi ?

Le CPF ou Compte Personnel de Formation, assure un droit à la formation professionnelle pour chacun. Chaque individu peut ainsi se former tout le long de sa vie pour acquérir de nouvelles compétences.

Il y a quoi dans un CPF ?

Un Compte Personne de Formation recense deux choses : les droits du salarié tout au long de sa vie active jusqu’à la retraite, et les formations dont il peut bénéficier personnellement.

Qui est concerné ?

Le CPF est ouvert à tout public. Il est ainsi utilisable par tout salarié, tout au long de sa vie active, y compris en période de chômage, mais aussi à d’autres profils de personnes : les travailleurs indépendants, les conjoints collaborateurs, les demandeurs d’emploi, les personnes sans qualification, les personnes en situation de handicap…

C’est quoi la différence avec le DIF (Droit Individuel à la Formation) ?

Le CPF a remplacé le Droit Individuel à la Formation. Les heures qui ont été accumulées grâce au DIF peuvent être reportées sur le CPF et sont à utiliser jusqu’au 31 décembre 2020. Attention, au-delà de cette date, elles seront perdues !

À quoi ça sert ?

Le CPF permet de suivre des formations qualifiantes ou certifiantes. Celles-ci doivent permettre d’acquérir ou de développer des nouvelles compétences et techniques pour progresser socialement, conserver un emploi ou en changer. Vous pouvez par exemple :

  • Acquérir un nouveau diplôme ou une qualification

  • Faire une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) ou un bilan de compétences
  • Créer ou reprendre une entreprise…

Où est-ce que ça se passe ?

Sur le site www.moncompteformation.gouv.fr, ou sur l’application mobile dédiée, il est possible de connaître le montant de son budget formation, mais aussi de trouver sa formation et de la payer avec ses droits.

Comment ça marche ?

À chaque début d’année, et même en cas de changement ou de perte d’emploi, le CPF est alimenté de manière automatique avec les droits acquis l’année précédente.

Le Compte Professionnel de Formation est crédité en euros et non plus en heures. Le compte d’un salarié ou d’un indépendant est alimenté à hauteur de 500 euros par année de travail, avec un plafond à 5000 euros. Pour un salarié non qualifié, c’est 800 euros annuels avec un plafond à 8000 euros. Et un salarié qui bénéficie de l’obligation d’emploi bénéficie d’une majoration de 300 euros, qui s’ajoute aux 500 euros perçus normalement (dans la limite de 8000 euros).

Oui mais concrètement, comment je l’utilise ?

  1. La première étape pour utiliser son CPF, c’est de s’inscrire sur le site www.moncompteformation.gouv.fr en renseignant son numéro de sécurité sociale.

  2. Ensuite il vous faut trouver une formation qui soit éligible au droit à la formation.

  3. Vous devez alors constituer un dossier de formation.

  4. Et enfin, vous devez faire une demande de prise en charge auprès de votre employeur (ou de votre organisme financeur le cas échéant).

Puis-je suivre une formation plus longue ?

Il est possible de suivre une formation plus longue et d’associer son CPF à d’autres dispositifs : l’alternance, un projet de transition professionnelle…

Qu’est-ce qui est pris en charge exactement ?

Les frais liés à la formation peuvent être éligibles au CPF mais les frais annexes liés (par exemple frais de déplacement) sont exclus de la prise en charge.

Puis-je suivre une formation sur mon temps de travail ?

Pour suivre une formation sur son temps de travail, le salarié doit en demander l’autorisation à son employeur au moins 60 ou 120 jours avant le début de la formation (suivant la durée de celle-ci : inférieure ou supérieure à 6 mois). L’employeur doit notifier sa réponse au salarié sous 30 jours, sinon la demande de formation est considérée comme acceptée.

S’il suit une formation en-dehors de son temps de travail, le salarié est libre d’utiliser ses droits à la formation comme il l’entend.

Suis-je rémunéré pendant ma formation ?

Là encore, tout dépend si la formation est effectuée pendant le temps de travail ou sur son temps libre. Dans le premier cas, le salarié est rémunéré normalement. Dans le second cas, il n’est pas rémunéré.

Mon employeur a-t-il un droit de regard sur mon choix de formation ?

Un employeur ne peut pas imposer à ses salariés d’utiliser leur CPF pour financer une formation qu’il a choisie. L’utilisation du CPF relève de la seule initiative du salarié. Un salarié qui refuse d’utiliser le CPF pour financer une formation que lui demande son employeur n’est donc pas en faute.

Je suis perdu(e), qui peut m’aider à y voir plus clair ?

Il est possible de se faire accompagner par une conseiller en évolution professionnelle (CEP) pour faire le point sur sa situation professionnelle. Le conseiller pourra vous aider à établir un projet professionnel.

Et pour avoir des informations plus précises ?

Le site officiel www.service-public.fr permet d’avoir les dernières informations et mises à jour concernant ses droits à la formation.

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Si vous évoluez dans le monde de l’entreprise, vous avez certainement déjà entendu le terme « processus », appelé...Lire la suite
Dans de nombreuses entreprises, on retrouve de plus en plus le poste d’office manager. Ce dernier occupera une fonction...Lire la suite
D’après une enquête , les cadres Français, ces feignasses notoires, passeraient environ 25 jours par an… en réunion. Le...Lire la suite

The Must Read List