Oubliez la productivité et apprenez à mieux vous reposer

Oubliez la productivité et apprenez à mieux vous reposer

Temps de lecture: 
4

Comme nous l’avons vu lors de notre précédent article sur Darwin, ceux qui réussissent ne sont pas forcément les travailleurs les plus acharnés. Mais alors quel est leur secret ? Une étude sur des apprentis-violonistes nous éclaire sur une notion inédite : on peut bien ou mal se reposer.

Apparemment, rien ne sert de faire saigner ses doigts sur les cordes de son violon

Dans les années 1980, des chercheurs allemands ont analysé les habitudes de travail d’une promotion d’étudiants violonistes du Conservatoire de Berlin. Leur but : trouver ce qui différencie les très bons éléments des autres. Leur première conclusion fut celle-ci : les meilleurs étudiants ne s’entraînaient pas plus que la moyenne, mais ils travaillaient de façon plus délibérée et réfléchie. Autrement dit, ils ne répétaient pas bêtement leurs gammes, mais ils avaient une meilleure méthode : plus de concentration et de structure, des objectifs clairs et une grande capacité à se remettre en question. Ce « travail délibéré » est une activité qui demande de l’énergie, et qu’on ne peut pratiquer que pour un temps limité chaque jour. Au-delà de quelques heures, on perd forcément en dextérité et en attention.

La sieste va faire de vous un champion

Nos amis chercheurs ont également découvert un autre paramètre de réussite, que l’on ignore trop souvent : la façon dont ils se reposaient. Les meilleurs éléments dormaient environ une heure de plus que les autres. Ils ne se réveillaient pas plus tard, mais faisaient des siestes pendant la journée. Leur routine consistait généralement à s’entraîner dur le matin, dormir 1h l’après-midi et s’y remettre un peu dans la soirée.

Quand on y réfléchit, ces étudiants ont pratiqué non seulement le travail délibéré, mais aussi le repos délibéré. Ils appliqué les mêmes méthodes en se reposant qu’en travaillant : la pleine conscience, la connaissance de ses propres performances, la valeur donnée à l’utilisation de son temps… Cela semble logique quand on pense que nos pics de créativité ont lieu pendant les moments de pause, lorsque notre inconscient peut enfin se libérer. Même le travail le plus productif est donc indissociable d’un repos de la même qualité.

Oublions un peu toutes les méthodes qui promettent de mieux travailler, et assumons que la voie vers la réussite, quelle qu’elle soit, est pavée de goûters au soleil et de parties de bowling.

Quelque chose à ajouter ?

Les autres publications

Quand un collègue vous la fait à l’envers, il existe deux solutions : soit le caresser dans le sens du poil pour ne pas...Lire la suite
On vous a préparé de quoi renouveler tout votre stock de canulars. Finies les bombes à eau et les faux appels...Lire la suite
On peut voir l’état de votre bureau, mesdames et messieurs les office managers ? On le sait, les cordonniers sont...Lire la suite

The Must Read List