Oups ! Comment réparer une boulette commise au travail

Oups ! Comment réparer une boulette commise au travail

Temps de lecture: 
4

On a tous déjà fait des boulettes, des erreurs, des gaffes au travail. C’est humain, et comme on dit, ça arrive même aux meilleurs. Mais bon, forcément, on se sent un peu frustré, embarrassé, voire complètement nerveux.

Quand on est Office Manager, on est très souvent pressé par le temps, on travaille beaucoup en multitâche, et on jongle avec ses priorités : on est donc, malheureusement d’autant plus exposé à commettre des boulettes.

Le bon côté de la chose, c’est que les erreurs que l’on commet au travail font partie de notre processus d’apprentissage et de croissance. Il s’agit aussi d’occasions d’acquérir de nouvelles compétences, et de faire mieux la prochaine fois, à condition toutefois d’en tirer des leçons.

Chaque boulette commise à ses propres spécificités, mais il existe certaines règles, s’appliquant à (presque) tout type d’erreur, permettant de les réparer. Responsabilité, collaboration et capacité à demander de l’aide, sont les maîtres mots ! 

Étape 1 : Prenez responsabilité de l’erreur commise et prenez du recul

Avant toute chose, il s’agit de prendre responsabilité de l’erreur que l’on vient de commettre. Suivant les conséquences de notre erreur, on a trop souvent tendance à blâmer quelqu’un ou quelque chose d’autre : un collègue avec qui on travaillait sur le projet, un logiciel qui a buggé etc… Il est important de rester pro et d’assumer pleinement les conséquences de son erreur : encore une fois, personne n’est à l'abri d’une boulette commise au travail !

Une fois cette responsabilité prise, ne vous précipitez pas pour tenter de la régler à la va-vite : prenez votre temps, prenez du recul, et analysez tous les tenants et aboutissants de la situation. Que s’est-il passé exactement ? Quel a été votre rôle ? Une fois ces éléments bien compris, vous serez davantage en mesure de réparer votre erreur.

Il est normal après une erreur de ressentir un malaise, de se sentir gêné. Toutefois, il s’agit de ne pas se laisser emporter par ses émotions et de s’en tenir aux faits. Les émotions peuvent souvent obscurcir notre jugement. Faites preuve de pragmatisme, c’est aussi un signe de leadership, et cela montre à vos collègues que vous êtes un exemple à suivre !

Nouveau call-to-action

Étape 2 : Informez les personnes impactées

Suite à une erreur, vous avez envoyé à un fournisseur un bon de commande dont le montant est 2x supérieur à ce que vous aviez prévu ? Ou vous avez envoyé par erreur un mail interne à tous les collaborateurs alors que l’information était censée rester confidentielle jusqu’à la semaine prochaine ?

L’important est alors d’identifier l’ensemble des personnes impactées, et de les avertir. Faites-le rapidement, pour éviter un effet de ruissellement. Si vous avez besoin d’aide pour trouver une solution, vous pouvez éventuellement le faire savoir aux personnes impactées par l’erreur, et leur faire savoir que vous êtes ouvert aux suggestions !

Étape 3 : Identifiez les solutions

Nous venons de le voir, les solutions peuvent être suggérées par les personnes impactées par votre erreur. Mais elles peuvent aussi venir de vous ! Évitez la réflexion excessive, et identifiez les solutions pouvant avoir des effets positifs et durables. Dans notre exemple du paragraphe précédent, il peut éventuellement s’agir d’une double validation des bons de commande avec votre fournisseur.

L’idée, au-delà de réparer son erreur, est d’améliorer le processus. N’hésitez pas également à conserver une trace des différentes erreurs que vous avez commises, cela vous permettra d’observer le chemin parcouru au fur et à mesure, et le progrès dans l’amélioration des process.

Étape 4 : Restez en permanence en mode “apprentissage” !

Qu’on exerce le job d’Office Manager, ou non, il est important de garder en permanence un esprit ouvert à l’apprentissage. Il s’agit de ne pas se reposer sur ses lauriers, et de tout considérer comme acquis. Échouer au travail fait aussi partie du processus d’apprentissage, et parfois, on en a besoin pour grandir !

Étape 5  : Partagez vos enseignements !

Si vous avez fait une erreur, d’autres après vous sont aussi susceptibles de la commettre. Pourquoi ne pas documenter vos erreurs, et partagez vos enseignements ? Pour cela, différentes options existent, vous pouvez créer un recueil d’erreur accessible par les collaborateurs, et même pourquoi pas animer un workshop mensuel avec les équipes !

Nouveau call-to-action

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Comment penser votre bureau comme un parc d'attraction
A l’heure où les mots-clés du monde de l’entreprise sont rigueur, optimisation et rentabilité, les enjeux deviennent...Lire la suite
Les 10 phrases à ne jamais dire à un Office Manager
Les Office Managers et Manageuses sont sans doute les salariés de l'entreprise aux spectres les plus larges. C'est...Lire la suite
Pourquoi "créer une boîte à idée" est la pire idée que l'on peut trouver dans une boîte à idée
Dans l’objectif de solliciter l’adhésion des collaborateurs, de les impliquer dans l’évolution de l’entreprise et de...Lire la suite