Le dress code au travail est-il mort ?

Le dress code au travail est-il mort ?

Temps de lecture: 
4

En pleine période Zuckerbergesque, il est de rigueur de ne pas trop en faire dans son style vestimentaire professionnel. Le classique costume noir peut même représenter un business faux pas dans certaines circonstances, en plein milieu d’un espace de coworking pour startups par exemple. Même « casual » et implicite, le dress code au travail existera toujours.

Le costume est-il vraiment dépassé ?

Même si la tendance va vers un style de plus en plus décontracté, le « business wear » a encore cours dans de nombreux secteurs. Si vous n’êtes pas sûrs de comment vous positionner, voici une règle générale : plus vous gérez les finances de votre client, plus votre style devra être classique. En résumé, tous les secteurs des finances, du droit et de la comptabilité n’échappent pas au traditionnel costume/tailleur, tandis que les secteurs plus créatifs autorisent plus de flexibilité. Si vous jonglez avec différentes casquettes, comme les entrepreneurs, cela vaut aussi pour faire évoluer votre style selon les occasions : un sweat-shirt pour les déjeuners d’équipes, une chemise boutonnée pour votre rendez-vous à la banque.

Le règne du « casual »

Le dress code officiel chez Google tient en 4 mots : « You must wear clothes ». Voilà voilà. Débrouillez-vous avec ça. Les entreprises les plus jeunes et innovantes se font souvent une fierté de ne pas imposer un dress code contraignant (et souvent sexiste) à ses employés. Mais cela ne veut pas dire que l’on peut assurer le point du lundi en sarouel pour autant. Les codes deviennent plus subtils mais restent très présents, comme en témoigne le manuel officiel de la très tendance agence PR Factory à New York : « Vous avez été embauchés, entre autres, pour votre style vestimentaire impeccable. Montrez-le nous tous les jours. » Autrement dit : personne ne vous dira quoi mettre, mais tout le monde compte sur vous pour assurer un certain niveau de style. Au final, l’absence de dress code crée un standard officieux particulièrement clivant : ceux qui maîtrisent les codes pourront jouer avec, et porter un short avec une cravate sans sortir du bon goût. Les autres continueront à se demander si cette ceinture Hello Kitty est top tendance normcore ou juste super ringarde.

En résumé, mes codes se brouillent, mais les injonctions inconscientes restent : le no dress code serait donc un dress code en soi…

 

Quelque chose à ajouter ?

Les autres publications

Il est 15h20 ce mardi. L’ambiance au bureau est morne en cette fin d’automne : journées qui se raccourcissent,...Lire la suite
Office Manager, vous utilisez Slack tous les jours pour communiquer facilement avec vos collaborateurs ? Si ce n’est...Lire la suite
Chaque Office Manager a une vision différente du métier. Chez Magic Office, on s'est dit que ceux qui en parlaient le...Lire la suite

The Must Read List