Ikigai & Lagom : pourquoi même les Finlandais et les Japonais sont plus heureux que nous

Ikigai & Lagom : pourquoi même les Finlandais et les Japonais sont plus heureux que nous

Temps de lecture: 
4

Continuons notre quête spirituelle du bien-être au travail avec deux philosophies venues de très loin pour nous souffler ces mots de sagesse : « Arrête de te plaindre ».

Lagom : ne pas travailler plus, ne pas gagner plus, et être heureux

Lagom est un concept suédois qui signifie « le juste équilibre ». Il serait le secret des scandinaves pour supporter 6 mois par an privés de soleil sans se suicider. Pour résumer, permettez-nous d’emprunter les mots savamment choisis par Katy Perry :

« You're hot then you're cold

You're yes then you're no

You're in then you're out

You're up then you're down

You're wrong when it's right

It's black and it's white »

Prenons le temps de méditer sur ces sages paroles : le concept de Lagom réside dans le « ni trop peu, ni pas assez ». Mais, dans un contexte professionnel, on a tôt fait d’exiger « le meilleur » de ses collaborateurs, en les enjoignant à « tout donner » pour la réussite des projets. La solution suédoise ? Le travail en équipe. Après tout, si chacun met la main à la pâte, cela pourrait éviter de remettre tout le boulot sur les épaules d’une seule personne (qui finit toujours par être un stagiaire).

Lola Akinmade Åkerström, journaliste de la BBC expatriée en Suède, en a fait l’expérience : « Lagom, c’est chercher la satisfaction individuelle tout en créant une harmonie dans le groupe ». C’est l’occasion de booster les projets collaboratifs et le fameux « bottom-up », qui encourage les initiatives venues des employés et non de la direction.

Ikigai, le “carpe diem” japonais

Le saviez-vous ? Les Japonais ont la plus longue espérance de vie au monde (alors que la Grèce est à la 25e place, apparemment le régime crétois nous ment). Comme ils ont du temps devant eux, les Japonais ont donc inventé le concept « Ikigai », qui signifie donner du sens à la vie. Il s’agit de trouver le bonheur dans les petits moments du quotidien plutôt que de se chercher un destin supérieur.

Au bureau, il existe un tas d’astuces pour récompenser les équipes au quotidien et leur faire oublier leur vide existentiel, sur le modèle du bullet journaling. Répertorier les petites victoires de la semaine, marquer les jours où toute l’équipe s’est réunie, créer un temps pour remercier ses collègues… On sous-estime trop souvent la satisfaction que l’on retire à se sentir utile pour les autres.

Tag: 
Ikigai & Lagom
top
Happiness manager
Office manager
ne pas travailler plus
ne pas gagner plus

Quelque chose à ajouter ?

Les autres publications

En pleine période Zuckerbergesque, il est de rigueur de ne pas trop en faire dans son style vestimentaire professionnel...Lire la suite
Les objets brandés au nom de l’entreprise tiennent le haut du podium du cadeau corporate pourri. Bientôt les tapis de...Lire la suite