Maîtriser les to-do lists avant que les to-do list ne vous maîtrisent

Maîtriser les to-do lists avant que les to-do list ne vous maîtrisent

Temps de lecture: 
4

Comme une grande majorité des Office Manager, vous utilisez des to-do list pour votre travail au quotidien ? Très bien. Que ce soit via des posts-its, des outils comme Trello ou encore un simple fichier Word ouvert en permanence (pourquoi pas après tout), les to-do list nous permettent de garder par écrit la liste des actions que l’on doit faire. Pratique pour ne rien zapper en somme. Mais parfois, il arrive que les to-do lists deviennent angoissantes : on a tellement d’actions à faire que l’on ne sait plus par où commencer. On ressent alors un profond sentiment de découragement. Pour éviter cela, il y a quelques règles à respecter pour gérer ses to-do lists et les maîtriser, avant que celles-ci ne finissent par vous maîtriser vous.

Évitez d’inscrire sur votre to-do list les trop petites tâches

Il est inutile d’inscrire toutes les petites tâches minuscules que vous avez à réaliser sur votre to-do list. Si vous le faites, vous agrandissez en vain la taille de votre liste et cela renforce son aspect décourageant : tellement de choses à faire qu’on ne sait plus par où commencer. En plus, avouons-le, on passe parfois plus de temps à mettre à jour sa to-do list qu’à réaliser des actions qui vont réellement permettre d’éliminer les tâches. C’est ce qu’on appelle plus communément brasser du vent. Gardez un équilibre et demandez-vous si cela vaut vraiment la peine d’ajouter à votre to-do list cette énième mini-tâche qui vous demandera seulement 30 secondes, comme imprimer la relance de facture de ce fournisseur enragé. Le mieux, si vous le pouvez, est alors d’exécuter la tâche directement, parce que 30 secondes, c’est justement le temps qu’il vous faut pour ajouter cette tâche dans votre liste.

Tout ce qui est déjà dans votre agenda, comme le fait d’assister à une réunion par exemple, est par définition déjà dans votre agenda. Pas la peine de l’ajouter à nouveau dans une to-do list, et pourquoi pas l’inscrire au marqueur sur votre front pendant que vous y êtes ? Si vous avez peur de l’oublier, paramétrez des rappels dans votre agenda, la formule a fait ses preuves.

Attention cependant, parfois des mini-tâches peuvent s’avérer vraiment importantes, et vous n’avez pas forcément la possibilité de les faire immédiatement. Comme par exemple répondre à un maildu mega-boss de la filière France. Vous pouvez alors faire une exception et l’inscrire sur votre to-do list, mais exécutez la tâche rapidement pour ne pas qu’elle ne traîne pas pendant des semaines sur votre liste et finisse par prendre la poussière.

Partagez votre to-do list

Parfois, les tâches de votre to-do list ne dépendent que de vous. Mais dans un projet plus global, d’autres personnes peuvent être en charge de la réalisation de ces tâches. Utilisez un outil de gestion de to-do list collaboratif, comme Trello, pour avoir une vue centralisée de la to-do list. Si une tâche dépend d’une ou plusieurs autres personnes, désignez des responsables de la tâche, allez-vous faire un café, et attendez que la tâche soit réalisée.

Toutefois, si via un outil de to-do list collaboratif, d’autres personnes ont la possibilité de vous attribuer des tâches, assurez-vous qu’ils lisent cet article au préalable.

Donnez aux tâches des deadlines.

La règle : chaque tâche doit avoir une date limite de réalisation. C’est le meilleur moyen d’éviter de voir traîner des lustres une tâche dans sa to-do list. Si votre outil de to-do list le permet, ajoutez des rappels qui vous permettent de voir quand la deadline d’une tâche donnée approche. Ces deadlines vous aideront également à hiérarchiser votre travail, et à faire en premier ce qui est le plus urgent (ou pas). Parfois, la pression du temps, ça a du bon.

Organisez l’ordre de vos tâches dans la to-do list

Dans votre to-do list, la tâche tout en haut n’est pas forcément la plus importante ni celle que vous devez faire en premier. Vous ajoutez les nouvelles tâches comme elles viennent et tout s’accumule un peu n’importe comment. Mais le cerveau aime les choses logiques. Ainsi, s’il vous est possible d’organiser vos tâches de haut en bas, ou encore de créer des groupes, vous pourrez améliorer considérablement la lisibilité de votre to-do list.

Le principe est de ne pas chercher des heures la tâche sur laquelle vous devez travailler en priorité. Une to-do list est déjà assez angoissante comme cela pour devoir y passer plusieurs minutes avant de trouver ce que vous cherchez. Une to-do list claire et organisée est plus apaisante, un peu comme quand vous travaillez sur un bureau rangé plutôt qu’un bureau en bordel.

 

Pour finir, n’oubliez pas qu’une to-do list doit vous faire gagner du temps pour réaliser vos tâches efficacement, et non pas consommer encore plus de temps qu’elle ne vous en fait gagner. Gardez en tête les règles énumérées dans cet article et tout devrait bien se passer.

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Dans toute entreprise, le bulletin de paie est un document important que ce soit pour le salarié ou l’employeur. Il...Lire la suite
Le siège social d’une société est:<br /> - son “domicile juridique” (le lieu ou est située sa direction...Lire la suite
La documentation d’entreprise est un véritable enjeu stratégique pour cette dernière. En effet, elle va permettre...Lire la suite

The Must Read List