Le pot de départ qui donne envie de rester

Le pot de départ qui donne envie de rester

Temps de lecture: 
4

En général, les pots de départ, c’est comme la conjonctivite : moins on en a, mieux on se porte. Pourtant, les départs constituent un temps fort de la vie de l’entreprise : l’occasion de se serrer une dernière fois la pince et de laisser un souvenir impérissable à ceux qui restent, comme à ceux qui partent. Bref, l’occasion d’un vrai moment d’émotion, pour les plus fleurs bleues, ou d’un vrai moment de team building, pour les plus cyniques.

Pourquoi (encore) vous, et pas Gilbert du marketing ?

De plus en plus, l’organisation du pot de départ revient à Bernard, celui qui s’en va – et à ses copains de bureau. Néanmoins, l’office manager du tonnerre que vous êtes a toutes les raisons de s’impliquer dans ce type d’événement. Qu’il s’agisse d’une rupture conventionnelle, d’une fin de stage ou d’un départ en retraite, le pot de départ clôture un parcours qui mérite d’être célébré – même si dans le cas d’un licenciement, il faudra la jouer fine au moment du discours.

Comment qu’on s’organise ?

Le but étant avant tout de faire plaisir à Bernard, et non de lui imposer un dernier supplice, soyez à l’écoute de ses envies. Petit comité ou grand raout, petit déj formel ou apéro surprise, chaque collab mérite un événement un minimum personnalisé (pas au point de customiser tout le bureau, faut pas déconner). N’oubliez pas de lancer les invitations par mail une dizaine de jour auparavant, pour éviter un grand moment de solitude le jour J (et une indigestion de chips).

Ne tournons pas autour du pot

Plutôt que de prévoir vingt-cinq paquets de bretzels que personne ne finira, renseignez vous pour connaître les préférences culinaires de Bernard. N’hésitez pas à faire appel aux collègues cuisiniers et à mettre Martine de la compta et son fameux cheese cake à contribution. Pour les cadeaux, pensez à faire signer une carte à tout le monde. Le must : une vidéo avec petits messages personnels adressés par les collabs. Investissement moindre, mais effet kleenex garanti. Bien sûr, en plus de la carte et de la vidéo, vous aurez pris soin d’organiser une petite cagnotte en amont pour le traditionnel cadeau de départ. Et si Bernard n’apprécie pas ses nouvelles chaussettes en angora violet, choisies amoureusement par vous, et ben ce sera vraiment pas de pot.

Quelque chose à ajouter ?

Les autres publications

Il est 15h20 ce mardi. L’ambiance au bureau est morne en cette fin d’automne : journées qui se raccourcissent,...Lire la suite
Office Manager, vous utilisez Slack tous les jours pour communiquer facilement avec vos collaborateurs ? Si ce n’est...Lire la suite
Chaque Office Manager a une vision différente du métier. Chez Magic Office, on s'est dit que ceux qui en parlaient le...Lire la suite

The Must Read List