Comment empêcher la nourriture gratuite au bureau de vous tuer

Comment empêcher la nourriture gratuite au bureau de vous tuer

Temps de lecture: 
4

Selon une étude, 30% des employés considèrent que l’accès à la nourriture contribuent activement à leur bien-être en entreprise… et à leur envie d’y travailler. Pour retenir ses employés, peu de choses marchent aussi bien que de proposer de la nourriture. Google, Facebook et Twitter en ont fait un de leurs principes. Mais à force de gaver ses équipes, ne risque-t-on pas de les perdre ?

Qui n’a pas entretenu une relation d’amour-haine avec les barres chocolatées du distributeur ou les chocolats de pot de départ de Catherine ? Pas de panique, il existe des solutions pour fournir des snacks de qualité à vos équipes. Voici 6 conseils de diététiciens pour garder la tête froide à votre prochaine commande Metro :

  • Gardez les aliments entiers

Pensez pommes entières et amandes en vrac plutôt que barres protéinées et paquets de chips.

  • Investissez dans un vrai réfrigérateur

C’est le seul moyen d’élargir le choix des aliments proposés. Le frigo vous ouvre de nouveaux horizons : fromages, yaourts, mais aussi légumes, houmous, etc. C’est les végétariens qui vont être contents.

  • Proposez un vrai repas

Allez plus loin en proposant des yaourts, du fromage ou des crackers. Option fun : le popcorn, avec beurre, sucre et sel en option.

  • Attention à l’hygiène

On ne transforme pas un coin du bureau en cafétéria sans quelques précautions sanitaires : la nourriture doit être servie dans un espace comportant un évier, et du désinfectant pour les mains. N’oubliez pas de laver les fruits et les légumes avant de les servir.

  • N’oubliez pas les boissons

Pensez à proposer une alternative sexy à l’eau plate, qui évite de consommer trop de sodas : préparez des grandes carafes avec de la menthe, du citron ou du concombre. Vous pouvez également investir dans un purificateur d’eau, ou même une machine à faire de l’eau gazeuse !

  • Évitez le grignotage obsessionnel

Vous les voyez, les papillotes de Noël qui traînent au milieu de l’open space depuis 2 mois ? Personne n’a envie de les manger, et pourtant, un coup de stress, une nocturne, et paf : on finit le paquet. Nous avons tous tendance à grignoter plus en situation de tension. L’idée, c’est de laisser la nourriture dans une zone spécifique, et de garder les grands saladiers de bonbons ou de gâteaux pour les occasions spéciales.

Quelque chose à ajouter ?

Les autres publications

« Les 4 accords toltèques », si vous ne le saviez pas, est un grand classique de littérature, catégorie développement...Lire la suite
Parmi vos nombreuses casquettes de super-héros : la gestion des Ressources Humaines. Pas toujours évident de s’y...Lire la suite
Entre les demandes incessantes que l’on vous adresse, les horaires à rallonges et les 14 tâches que vous effectuez en...Lire la suite

The Must Read List