Apparemment, l’argent ne motive plus personne au travail

Apparemment, l’argent ne motive plus personne au travail

Temps de lecture: 
4

1 employé sur 3 déclare vivre une bonne journée de travail tous les jours ou presque. La raison principale : le sentiment du travail bien fait… Oui. Tout simplement.

Le site Woohoo Inc a réalisé une étude mondiale auprès de 2500 employés pour comprendre ce qui faisait ou pas "une bonne journée de travail", que l'on définit comme "un jour où l'on se sent bien dans sont travail, qui donne envie de revenir au bureau le lendemain". 

  • J’ai fait un travail qui a un impact positif pour les autres.

  • J’ai été libre de travailler à ma façon.

  • J’ai fait un travail dont je suis fier.

  • Je me suis amusé avec mes collègues.

  • J’ai fait des tâches que j’aime.

Ca fait réfléchir sur les motivations profondes des employés : apparemment ce ne serait pas le bonus annuel que l’on agite devant leur nez comme une carotte qui ferait vraiment leur bonheur. Apparemment, et ça semble logique, on a envie de revenir le lendemain quand on a accompli un travail qui a du sens pour les autres autant que pour soi, à notre manière. D’un autre côté, les raisons qui sont le moins ressorties sont les promotions, les augmentations, les bonus et les conditions avantageuses comme un distributeur de pommes déjà épluchées.

Serions-nous tous des Bisounours qui s’ignorent ? Lorsque l’on explore les réponses, 3 sujets apparaissent comme les plus grands facteurs de bonheur au travail :

1. Les résultats

“J’aime le sentiment du devoir accompli, et sentir que j’ai progressé sur les projets en cours. “

“J’aime effectuer un travail qui va être très utile.”

On retient donc que sentir que le travail est accompli est une grande source de satisfaction personnelle. C’est bête non ?

Notre tuyau : ça vaut peut-être le coup d’afficher l’avancement des projets dans une salle commune ou d’avoir une chaîne de messagerie dédiée à tous les accomplissements, que ce soit un client signé ou l’imprimante qui remarche enfin.

2. La liberté

“ J’aime être autonome dans la prise de décision.”

“ Quand mon manager n’est pas sur mon dos.“

Notre tuyau : c’est sympa de vouloir être proche de son équipe, mais peut-être que si tout le monde se foutait un peu la paix, on ne s’en porterait que mieux.

3. Les relations sociales

“ Quand je peux partager des choses avec mes collègues au déjeuner ou pendant les réunions.”

“ Les seuls mauvais jours, c’est quand il n’y a personne au bureau.”

Notre tuyau : même si c’est parfois tentant, ne tuez pas vos collègues d’open space. Ils finiront par vous manquer.

Quelque chose à ajouter ?

Les autres publications

« Les 4 accords toltèques », si vous ne le saviez pas, est un grand classique de littérature, catégorie développement...Lire la suite
Parmi vos nombreuses casquettes de super-héros : la gestion des Ressources Humaines. Pas toujours évident de s’y...Lire la suite
Entre les demandes incessantes que l’on vous adresse, les horaires à rallonges et les 14 tâches que vous effectuez en...Lire la suite

The Must Read List